Le sourire du moine

22 Août
Jeunes moines sur une route du Myanmar (photo: Paula Roy)

Jeunes moines sur une route du Myanmar (photo: Paula Roy)

Parfois, je fais un détour pour passer devant. Ce matin-là, j’avais un peu oublié son existence. Je marchais, la tête perdue dans ma liste d’épicerie, mon chariot à provisions couinant derrière moi. J’ai d’abord entendu les enfants jouant dans le parc en face. Puis, les chants m’ont tirée de mes préoccupations ménagères. J’ai ralenti le pas…

Sur cette rue résidentielle, coincé entre un triplex et un bloc d’appartements, se trouve un monastère bouddhiste.  Les minces bandes de gazon font place à une statue de Bouddha, une fontaine, des fleurs en plastique, et parfois un petit autel éphémère où brûlent quelques bâtons d’encens. Et cette vision aussi incongrue soit-elle m’apaise chaque fois.


Les chants se précisent alors que je m’approche. Ils s’élèvent au-dessus des voix aiguës des enfants, des moteurs qui roulent, des outils qui piochent, des clameurs de la ville. À travers la fenêtre ouverte, je vois des crânes rasés. Je m’arrête et ferme les yeux. Quand je les ouvre, je vois la porte de garage sous la fenêtre, la laveuse et la sécheuse dans la pénombre de la pièce. Le fouillis qui semble régner au fond du local. Et je le remarque enfin, lui, le moine dans sa tunique rouge accroupi derrière un grand bac en plastique. Il doit avoir 30 ans, peut-être plus, peut-être moins, c’est si difficile de deviner l’âge d’un moine. Il frotte frénétiquement une pièce de tissu. Je me demande pourquoi il n’utilise pas la laveuse juste à côté. Il m’aperçoit à son tour. Il s’immobilise. Me sourit timidement en inclinant la tête.

Et le temps de ce sourire, je me retrouve en Asie. Dans la pénombre d’un temple du Népal, sur une route détrempée du Myanmar, loin, très loin de chez moi. Ça dure une fraction de seconde, ça dure une éternité. Ça dure le temps d’un bonheur intense et d’un petit pincement au coeur.

Puis, le moine se remet à l’ouvrage, et je poursuis mon chemin.

Publicités

2 Réponses to “Le sourire du moine”

  1. rosaalia dimanche 10 octobre 2010 à 06:22 #

    Votre blog est vraiment extraordinaire. Des beaux textes qui nous font réfléchir. Je les ai lus presque tous. =)

  2. Paula dimanche 10 octobre 2010 à 10:12 #

    Merci Rosaalia! Ça fait chaud au coeur de lire ça par un petit dimanche matin frisquet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :