Les joueurs d’échecs

14 Mar
Les joueurs d'échecs.

(photo : Flickr)

Assise à la table d’un café.  Je pourrais être à Buenos Aires ou dans la Petite-Italie. À Paris ou San Francisco.

Il est tard. Je déguste des raviolis en sirotant un verre de Malbec.

À la table voisine, des joueurs d’échecs. Ils sont trois. Un vieux, un chauve et un grand maigre.

J’absorbe les lieux, les jeux d’ombres et de lumières, les odeurs, les conversations qui m’entourent. J’observe cet homme bien fringué accompagné d’une blonde pulpeuse vêtue d’une minuscule robe noire, et d’une asiatique portant un t-shirt blanc et des leggings rouges aux motifs léopard. Près de la fenêtre, un jeune couple se tient les mains entre les verres de bière. Cette femme qui vient d’entrer me rappelle Frida.

Les joueurs d’échecs sont concentrés sur leur plateau et les pièces qu’ils y déplacent dans une savante chorégraphie. La pendule marque le temps. Chacun leur tour, les joueurs appuient sur leur bouton.

Clic.

Pour l’un, le temps s’arrête. Pour l’autre, il commence.

Le tic tac presque régulier qui rythme leur jeu me berce et m’hypnotise.

Ils s’affrontent en silence, ne se parlent pas, ne se regardent même pas.

Clic.

Je resterais bien ainsi à savourer mon vin lors d’une nuit sans fin. Ne jamais voir le jour se lever. Ne jamais arriver à destination.

Mais il est tard et je suis fatiguée. Je rentre. Alors que je pousse la porte du café, les bruits deviennent murmure, et je me retrouve dans le calme trompeur de la nuit.

Clic.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :