Quelqu’un pour t’accueillir

7 Déc

Je déteste le sentiment d’impuissance.  Je déteste aussi vous laisser sur des billets déprimants. Alors, je cherche des façons de rendre le monde meilleur. Il doit bien y avoir des petites choses que nous pouvons faire, non?

Le groupe Improv Everywhere apporte sa contribution de manière fort originale. Vous avez vu la scène où la foule se fige à Grand Central, à New York? Ou alors cette autre scène digne d’une comédie musicale dans un centre commercial? C’est eux.

Leur dernière mission a consisté à accueillir des inconnus à l’aéroport JFK. Avec banderoles, fleurs et ballons. Je ne sais pourquoi cette vidéo m’émeut autant.  C’est de voir l’air ahuri des voyageurs, qui au début refusent toute cette attention. « It’s not me », « I don’t know you ». Presque craintifs, sur la défensive (ce que nous sommes fermés, à force de nous méfier de tout le monde). Puis de voir un sourire timide lentement se former sur leur visage lorsqu’ils comprennent qu’on ne veut pas les arnaquer, on ne veut pas rire d’eux, on veut simplement leur offrir un moment de bonheur. Et alors comme  ils  s’illuminent enfin! C’est très beau.

D’accord, vous me direz que ceci est un peu extrême, j’en conviens. Mais combien de fois ai-je laissé un ami se débrouiller seul à son retour? Combien de fois n’ai-je fait aucun cas d’un départ ou d’une arrivée? Il est parti? Bah, il reviendra. Il est revenu? Ouais, bon, je suis très occupée, on se verra plus tard.

La prochaine  fois qu’un de mes proches reviendra, j’irai l’accueillir à l’aéroport, peu importe l’heure et le jour. Je serai là. Et j’aurai une attention particulière, des fleurs pour la copine tristounette, un foulard pour celle qui revient en plein hiver, un café chaud pour celui qui a beaucoup bourlingué.  Parce qu’ils sont importants dans ma vie.  Et que si des  joyeux drilles accueillent des inconnus à l’aéroport, je serais bien idiote de ne pas accueillir ceux que j’aime.

Il devrait toujours y avoir quelqu’un pour t’accueillir à ton retour.

Publicités

Une Réponse to “Quelqu’un pour t’accueillir”

  1. Caroline Larouche lundi 8 décembre 2008 à 11:07 #

    J’abonde dans le même sens. J’ai passé 10 jours à Dorval lors d’un de mes emplois contractuels à accueillir les artistes pour le Festival de Jazz. Entre deux arrivées, j’ai eu amplement le loisir d’observer les gens en attente et ceux qui se faisant accueillir. J’ai été ému pendant 10 jours. Et ceux qui m’ont le pus touché sont les familles complètes (du nouveau-né au grands parents) des communautés culturelles montrélaises latino et haïtiennes. La joie et l’excitation étaient palpables chez ses gens.

    Un autre bonbon est le groupe Yes Men qui construit des situations savoureuses en se faisant passer pour de grands hommes politiques ou d’affaires dans le but de déjouer les grands stratèges… louez le film (il est à la Bibliothèque Nationale de Montréal, entre autres), vous allez jouir!

    Kerozen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :