Trois amies sous la pluie

26 Juil

Je me souviendrai d’au moins deux choses de l’été 2008. La musique des Lost Fingers et la pluie.  Je vous entends sacrer: « oui, maudite pluie, parle-m’en pas ». Et je sympathise en pensant à tous ceux qui sont en vacances et ont droit à ce temps gris et incertain. C’est moche. Et je préférerai toujours une journée ensoleillée à un jour de pluie.

Mais la pluie teinte mon été d’une touche de folie qui me plaît bien. Un wek-end de camping qui se voulait tranquille se transforme en une lutte joyeuse contre les éléments. Un spectacle en plein air donne lieu à une danse mémorable sous la pluie.  Et cette semaine encore…

J’allais souper avec N*, qui prenait une pause de la vie de famille, et J*, qui prenait une pause de la vie de bar. Alors que nous marchions vers le resto, ce qui devait arriver arriva et le déluge s’abattit sur nous. En trois minutes, nos jolies mises en plis n’étaient plus qu’un lointain souvenir, et nos robes légères nous collaient au corps et laissaient deviner nos courbes pas toujours sensuelles. D’un geste spontané, nous avons enlevé nos sandales et avons marché pieds nus sur St-Denis, bras dessus bras dessous.

J’ai regardé mes deux amies, elles riaient aux éclats alors que le mascara coulait sur leurs joues rougies par le plaisir, les cheveux plaqués sur leurs visages. J’ai observé les rides qui se dessinent lentement au coin de leurs yeux. J’ai admiré le ventre de mon amie N*, ce ventre qui a porté la vie et que révélait sa robe détrempée. J’ai contemplé les yeux pétillants de J* en me demandant quelle nouvelle histoire d’amour impossible se cachait derrière eux.

Je nous ai revues quinze ans plus tôt, marchant sur cette même rue, alors que nous étions adolescentes et naïves et affamées. Aujourd’hui, nous sommes des femmes, des mères, nous avons vécu tant de choses depuis, mais notre amitié est intacte, et rayonne dans l’averse.

Je les ai trouvé tellement belles, je les ai tellement aimées, mes deux amies sous la pluie.

Publicités

4 Réponses to “Trois amies sous la pluie”

  1. Marie-Julie Gagnon dimanche 27 juillet 2008 à 08:34 #

    Toi aussi la pluie te rend nostalgique? J’adore les journées d’averses. On ne se sent pas obligés de «profiter du soleil», de sortir, de faire quoi que ce soit. Et puis, la pluie donne droit à la mélancolie! De temps en temps, ça fait du bien.

  2. Paula dimanche 27 juillet 2008 à 10:31 #

    J’aimerais ne pas être mélancolique, jamais… mais c’est dans ma nature. Et comme la pluie fait ressortir les odeurs de la terre, elle fait ressortir ma nature profonde, on dirait bien…

  3. Véronic samedi 22 novembre 2008 à 22:25 #

    Je comprend maintenant comment ça marche ton blog 😉
    J’avais même pas vu avant aujourd’hui..
    Bravo !
    C’est l’fun à lire..
    Comme si on feuilletait ton journal intime..
    Sans savoir ce qui est vrai ou non!
    Malgré que j’en ai une bonne idée 😉

  4. Paula lundi 24 novembre 2008 à 23:36 #

    Chuttt… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :