Une histoire birmane (5)

8 Mai

30 octobre 2007. Nous voici à Kengtung, petite ville d’une région montagneuse du plateau Shan. Après une heure de route à travers champs et rizières, debout dans la boîte d’un camion, nous partons pour une randonnée d’environ 15 km dans les montagnes environnantes, à la rencontre des tribus qui y vivent en autarcie. Le paysage est sublime, la végétation, luxuriante. Bambous, arbres de teck, bananiers, quelques conifères même, ombragent le sentier boueux. Plus bas, nous apercevons les cultures en terrasses dans de multiples tons de vert. Dans la vallée, brille un stupa doré. Au sommet des montagnes, se dessinent les villages Lahu que nous allons visiter. Nous atteignons le premier hameau. La femme du chef nous accueille. Dans la modeste cabane de bambou, d’un côté, notre groupe, de l’autre, la femme, un homme, une grand-mère qui prétend ne pas avoir de nom, et une douzaine d’enfants. Au centre, l’aire de feu. Le chef du village arrive, droit et fier, une machette à la taille et un panier de maïs sur l’épaule. Il est magnifique. Ils le sont tous. Et nous restons là, à nous dévisager avec curiosité, deux univers qui se rencontrent, habitant pourtant la même planète en même temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :