Une histoire birmane (4)

7 Mai

Je continue le récit d’un voyage dans un pays aujourd’hui dévasté. Récit amorcé ici… Je ne sais que faire d’autre, alors je me souviens.

**********

27 et 28 octobre 2007. La rivière Kaladan nous ramène à Sittwe sans encombre. Les bonzes semblent avoir déserté la ville. À l’entrée d’un monastère, des militaires montent la garde près de barricades surmontées de barbelés. Ailleurs dans les rues, rien ne nous rappelle les événements violents du mois dernier. Petits et grands s’amusent follement à lancer des pétards sur notre passage. Le lendemain matin, sur le toit de notre hôtel, nous attendons le lever du soleil en écoutant un concert assourdissant d’oiseaux. Nous nous dirigeons ensuite vers le marché aux poissons. Ça grouille de monde, nous sommes assaillis par les odeurs, les cris fusent, nos pieds glissent sur le sol détrempé, le soleil tente de percer à travers les étals, les hommes nous dévisagent, les femmes nous sourient. Penchées derrière leurs édicules, des femmes préparent le déjeuner traditionnel birman pour leurs clients assis sur de minuscules chaises en plastique. Des hommes transportent des charges incroyables de bambou, de canne à sucre, de ciment, de bois, de charbon. Le marché, le cœur de la ville.

Publicités

Une Réponse to “Une histoire birmane (4)”

  1. Marie-Julie Gagnon mercredi 7 mai 2008 à 22:24 #

    Les marchés sont à mon avis les meilleurs endroits pour tâter le pouls d’un coin d’Asie. Un sociologue me les a déjà décrit comme «des concentrés de vie». Je trouve qu’il a bien raison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :