Elles étaient roses

14 Avr

18h. Sur la piste cyclable qui traverse le parc Laurier. La piste a enfin réussi à émerger de la neige. Cyclistes, joggeurs et chiens se l’approprient pour une première fois. Devant moi, un jeune homme, dans la vingtaine, un peu grassouillet. Je ne vois pas son visage. C’est ainsi sur les pistes cyclables. On suit quelqu’un, on a le temps de détailler les muscles des cuisses (avec un peu de chance!), les chaussures, le sac à dos, la coupe de cheveux (s’il s’agit d’un cycliste imprudent, comme moi), mais jamais le visage. Parfois, je peux suivre la même personne des jours, voire même une saison entière, et ne jamais voir son visage. C’est dommage de se tourner le dos ainsi.

J’ai donc ce jeune homme devant moi, à l’allure nonchalante, la casquette à l’envers, le manteau qui baille au vent, le pantalon trop grand, et soudain, ça me frappe. Je détourne les yeux. Je ne veux pas voir ça, je ne peux pas voir ça. J’étais en train de me dire qu’on devrait se parler, se saluer, vivre en communauté, vraiment vivre ensemble, comme il se doit, comme le village qu’est au fond ma ville, et là, ça. Je ne veux pas le voir, mais mon regard y revient, je ne peux m’en empêcher. Je ne peux pas croire. Mon voisin d’en face, celui avec lequel je songeais à tisser des liens, retire une main de son guidon pour remonter son pantalon trop grand. Il fait bien, je vous jure qu’il fait bien. Mais c’est peine perdue. Son pantalon ne sera jamais assez grand pour cacher ça. Des bobettes de grand-père. Vous savez, ces caleçons de coton avec les bandes blanches? Entre le manteau trop court et le pantalon trop grand, elles étaient là, éclatantes, évidentes, immanquables. Des bobettes de grand-père. Et vous savez de quelle couleur elles étaient? Roses. Elles étaient roses.

Plus loin dans le parc, j’ai vu un petit garçon avec un gigantesque casque rouge sur la tête. Il pédalait maladroitement sur son tricycle. « Tu vois », lui disait sa maman, « je t’avais dit que tu étais capable ». J’ai roulé lentement derrière eux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :