Elles cousent des habits

12 Avr

Je me suis toujours demandé ce qu’abritait ce gros carré brun près de chez moi. Dernièrement, ils ont mis un carré bleu dessus. Un assez gros carré bleu sur un gros carré brun. Je n’ai pas compris. Je ne comprends pas. L’assez gros carré bleu est-il censé rendre le gros carré brun plus joli? Permettez-moi de douter.

Je sais que dans le gros carré brun, il y a de gros muscles qui s’entraînent dans un gros gym. Je sais aussi qu’il y a de petits génies qui inventent des jeux pour les petits écrans de vos toujours plus petits téléphones. Mais je me suis toujours demandé quoi d’autre se cachait dans le gros carré brun. Après tout, cela ne s’appelle pas la Place de la Mode, ou quelque chose dans le genre, pour rien.

Et ces charmantes dames qui traversent St-Denis matin et soir, des dames de toutes les couleurs, parlant toutes sortes de langues, elles m’ont toujours intriguée. Sur mon vélo, je les regarde passer, j’écoute le chant de leurs conversations, et je tente d’imaginer ce qu’elles fabriquent dans le gros carré brun. Et bien, maintenant, je sais. Et je ne devrai pas m’inquiéter de ne plus les voir en juillet. Ou plutôt, si, justement.

Lundi matin, arrêtée à la lumière rouge, je les verrai se rendre à leur travail, et j’aurai l’impression de les connaître un peu mieux. Et je serai triste pour elles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :