Les premiers signes du printemps

1 Avr

Je suis revenue à pieds. Du travail à chez moi, c’est près d’une heure. J’avais besoin de faire prendre l’air à mes idées.

1er avril. Les monticules de neige se déclinent dans un joli camaïeu de bruns. Les trottoirs sont jonchés de bouts de papier, de bouteilles de plastique et de vieux mouchoirs rappelant les nez qui coulent. Près des portes d’entrée de l’université, une multitude de mégots trempent dans les flaques de neige fondue. La ville est laide.

Et pourtant, les gens sourient. Ça ne leur prend pas grand chose. Un rayon de soleil qui perce les nuages, quelques degrés au-dessus de zéro, et hop!, la bonne humeur s’empare d’eux avec autant de facilité que mon chat attrape un poisson dans un bocal (je vous raconterai).

Une jolie fille déambule en camisole, le manteau sur le bras (elle exagère). Un irréductible a décidé d’exhiber ses mollets poilus (too much information). Une femme a peine à maîtriser son chien, excité par toutes ces odeurs (tous les goûts sont dans la nature). Sur les terrasses, rue St-Denis, quelques tables ont été installées en vitesse. Emmitoufflés dans leurs manteaux, des gens heureux trinquent au retour du printemps.

J’ai envie de m’asseoir avec eux. Mais je suis seule et je ne reconnais aucun visage. Alors, je marche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :