Des traces de pas dans la neige

13 Mar

Il est revenu. À chaque tempête, je me demande s’il reviendra. Puis, je me lève un matin et il est là. Enfin, pas lui, mais une trace de sa présence. Et je souris. Il est encore vivant. C’est toujours le même parcours. Il saute de la clôture, vient jusqu’à notre balcon, puis repart en bifurquant vers le hangar pour s’évanouir dans la ruelle.
Pour Monsieur Foglia, le mot résilience n’a aucun sens. Je me risque tout de même à affirmer que ce chat de ruelle est la résilience incarnée. Quoique cela veut dire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :